TRANSPORTS VERS L'ABATTOIR

INHUMANITE - ILLEGALITE - INDIFFERENCE

Savez-vous ce qu'endure l'animal avant d'arriver dans votre assiette ?

On constate une giganteque marée de souffrance animale, qui se déroule devant nos yeux.

One voice : les animaux ne doivent pas être considérés comme des marchandises ou des instruments de reproduction d'énergie affective (animaux familiers) et de production de leur propre chair (animaux destinés à l'abattoire). Les animaux domestiques ont le droit de vivre en paix, une vie conforme à leur véritable nature".

 

Rapport des enquêteurs ( la PMAF)

27 juillet 2006

15h30:
Les enquêteurs de l’association Animal’s Angels remarquent, sur une autoroute italienne, un camion transportant des chevaux en provenance de la France. La bétaillère est prise en filature et 4 heures plus tard, le véhicule s’arrête sur une aire. Les enquêteurs découvrent des chevaux épuisés, assoiffés. Certains d’entre eux transpirent abondamment, tête baissée.
Un cheval a trouvé la mort. Plusieurs autres sont tombés sur son corps. Muni d’un manche à balai le conducteur du camion tente vainement de les relever. Seul le choc d’un aiguillon électrique parvient à les remettre sur pied.
Malgré le danger évident que représente le corps inerte du cheval, sur lequel les animaux trébuchent sans cesse, la compagnie de transport ne prend pas la décision de décharger le cadavre.

19h:
Animal’s Angels sollicite l’intervention de la police, qui fait à son tour appel à un vétérinaire officiel. Malgré des recherches, aucun lieu proche n’est prêt à recevoir le déchargement d’urgence des chevaux. Les autorités décident alors que le camion poursuivra son trajet jusqu’à sa destination finale. Il lui reste encore 650 km à parcourir.

21h:
Une jument gît à terre depuis deux heures. Tombée lors du ravitaillement en eau, elle s’est prise sous un panneau de séparation. Loreta, épuisée

Entre 23h et 4h du matin:
La société de transport écope d’une amende de 3 098 euros pour surcharge.
Plusieurs chevaux s’effondrent sur le corps du cheval mort, de plus en plus rigide. D’autres trébuchent constamment sur les membres de leurs congénères, qui constituent une menace à chaque instant.

9h40:
Sous 32°C, le camion arrive à l’abattoir de Taurisano. Les chevaux sont enfin déchargés.

Plusieurs chevaux, épuisés, ne parvenaient pas à se maintenir debout.

 

 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site