Maintenant il s'en prend aux chiens

Le cadavre d’un chien avec les pattes coupées a été retrouvé hier après-midi dans le quartier de la Montagne. Le corps était en état de décomposition. Pour les enquêteurs, le lien avec les chats retrouvés dans le même état il y a quelques semaines est plus qu’évident. Tandis que l’enquête semble au point mort, cette nouvelle découverte a de quoi relancer la psychose chez les propriétaires d’animaux à quatre pattes.
Les propriétaires de chiens pensaient être épargnés. La découverte macabre faite hier en fin d’après-midi par une patrouille de police a de quoi les inquiéter. Le cadavre d’un chien de petite taille en état de décomposition a été découvert vers 17 h 20 dans le quartier de la Montagne où les corps des chats mutilés ont été retrouvés ces dernières semaines. Selon les premières constatations, la mort de l’animal pourrait remonter à il y a plusieurs semaines.

La thèse du rite vaudou écartée

La dépouille du chien a été placée dans un congélateur chez Joëlle Forbes, vétérinaire à la Montagne, afin qu’un examen soit pratiqué ultérieurement. Car la vétérinaire n’est pas aussi formelle que les fonctionnaires de police qui ont fait la découverte. Lorsque les cadavres de chats ont été découverts il y a quelques semaines, Joëlle Forbes a été la seule à les examiner. Elle expliquait à leur sujet : “Les membres supérieurs ont été coupés au niveau du jarret, les membres inférieurs au niveau du coude. Les traces sont nettes. Ce qui prouve que cela a été intentionnel.” Mais pour cette nouvelle découverte, l’animal est dans un sale état et il faudra un examen de la dépouille pour vérifier s’il s’agit d’un acte intentionnel et écarter la thèse de l’accident. Fin janvier, la famille de Bruno Millot, domiciliée dans le quartier du Cap Bernard a la Montagne, retrouvait sa chatte blanche aux yeux bleus avec les quatre pattes tranchées devant son portail. Le cinquième félin tué de la sorte dans le quartier, en l’espace de trois semaines. Immédiatement, la thèse d’un rite vaudou a été avancée. Car une légende porte à croire que la patte de chat aurait des pouvoirs, comme la queue du lapin. Mais la découverte de ce chien mutilé pourrait écarter cette piste. Ce qui est certain, c’est que les policiers prennent leur enquête très au sérieux. La semaine dernière, les soupçons s’étaient dirigés vers un SDF qui rôdait dans le quartier. Mais cette piste n’a rien donné et l’homme a été innocenté. Les policiers effectuent des repérages de manière régulière, en quête d’un indice ou d’un comportement suspect. Bruno Millot a déposé plainte contre X pour acte de cruauté sur animal soutenu par l’association Brigitte Bardot et la SPA.

F. S.

Fin janvier, le chat de la famille Millot était le cinquième retrouvé mutilé de la sorte. Mais il semble que l’auteur des faits s’en prenne aussi aux chiens (photo LLY).

Fin janvier, le chat de la famille Millot était le cinquième retrouvé mutilé de la sorte. Mais il semble que l’auteur des faits s’en prenne aussi aux chiens (photo LLY).

1 vote. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site